dimanche 27 novembre 2016

Ca glisse crème




La probabilité que je passe le week end à regarder des vidéos de danse sur glace, discipline forever vintage dans mon esprit allergique au froid, aux patins et aux blagues de Candeloro, était infime.

Il aura fallu une photo dans le portfolio de l'Equipe Mag pour que les astres se replacent dans mon ciel embrumé et que j'en fasse tomber ma tartine dans mon thé de 5 heures.


Afin de fondre vous aussi, commencez par regarder cette vidéo ici, puis celle-ci aussi.

(la suite après le - triple - saut - ah ah)

mardi 22 novembre 2016

English vocabulary : boring






boring BrE ˈbɔːrɪŋAmE ˈbɔrɪŋ | (drilling(in woodperforation (in rockforage adj [person, place, activity, eventennuyeux/-euse [colour, foodfade it's boring being/doing c'est assommant d'être/de faire

Aujourd'hui tout est boring.
Le banal, le lisse, le lent, le mou, le parfait, tout cela est qualifié d'un dédaigneux "boring". A ce rythme là toute tentative de réconfort dans une douce conformité moelleuse devient coup d'état à l'intelligence. Boring, de faire du sport tous les dimanches, boring de manger des petits beurre en regardant la télé, boring de porter des Stan Smith, boring de manger bio, boring de porter des chaussettes quand il fait froid.
Pffft.


PS : une rapide recherche de traduction nous apprend qu'une biologiste américaine, Alice Middleton Boring a consacré  une partie de sa carrière à l'étude des grenouilles. Sooooo boring.




dimanche 23 octobre 2016

Hip Hip Hope Hourrah





Au risque de passer pour une ravie de la crèche ou une vraie désespérée en quête d'une bouée pour ne pas couler, cette semaine je vous propose encore une brassée de nouvelles initiatives et de liens vers des portraits de personnes qui sacrebleu, se sortent la tête du sable pour envisager demain sans pathos :


La sagesse du rappeur Oxmo Puccino qui a décidé d'être positif après avoir essayé tout le reste et décidé que c'était la seule stratégie qui gagne à tous les coups.

Eric Bellion, qui prend le départ du Vendée Globe avec pour première ambition de faire parler du combat de sa vie et faire connaître "Comme un seul homme", sa fondation créée pour promouvoir la diversité en entreprise avec comme credo "« la différence est source majeure de la performance et de l’innovation » . Navigateur émérite, beau gosse et communiquant hors pair, il faut l'écouter raconter comment son meilleur barreur a été un navigateur aveugle. L'histoire est belle, le challenge un peu fou, vous pouvez les découvrir ici et sur sa page Facebook (*). Tant que vous avez les yeux en mer, vous pouvez en profiter pour aller découvrir le portrait des 29 inscrits à la course sur le site du Vendée Globe , pour qui le mot confiance (dans la vie, dans les éléments, dans leur bateau et dans leur équipe) prend tout son sens.

Le magazine en ligne du CNRS, centre de recherche sur tout (vraiment) et son inventaire à la Prévert de nouvelles désespérantes, rigolotes, ou étonnantes  qui rassurent toutes au moins sur un point : tant que la recherche vit et grouille, tout va bien.

Un portrait de Yann Tiersen, artiste peu bavard ni à l'aise devant les caméras, mais comme un poisson dans l'eau dès qu'on lui parle de son île d'élection, Ouessant. Et son disque est une vraie réussite.

Nina Métayer est une jeune chef que la profession s'accorde à trouver très douée. Aujourd'hui chez Jean-François Piège, elle vient de décrocher le titre de meilleure pâtissière de Gault et Millau. Et comme elle est drôlement contente, elle le dit dans une vidéo, intitulée "j'ai quelque chose à vous dire", où elle remercie tous ceux qui l'ont accompagnée depuis ses débuts. La reconnaissance, cette politesse des sages, encore.

... Et bonne semaine !




(*) Je lis en plus qu'il ne jure que par Noirmoutier et la plages des Sableaux où ses parents ont une maison. Ca ne vaut pas Porsisquin mais c'est définitivement le signe que c'est un homme de goût. 









samedi 15 octobre 2016

On laisse pas mémé dans un coin



The Grandmas project est une websérie qui a pour projet de mettre en avant les recettes de nos grand mères.

il parait que la gastronomie est ce qui se transmet de mieux de génération en génération.

Que l'on peut oublier sa langue, son accent, ses tics de langage et ne jamais avoir mis les pieds sur la terre de ses origines de ses ancêtres et pour autant continuer à se passer de génération en génération des recettes de cuisine de pays d'origine de ses anciens. Le taboulé libanais d'Alain, le couscous de Nathalie, le kig ha farz de Julie, la galantine d'Yvonne…. Autant de traces qui nous relient à un passé dont on ne sait parfois pas tellement plus mais qui créent une jolie constellation de fils invisibles et précieux et qui tous, nous apportent une richesse incomparable.

A l'initiative de ce projet, Jonas Parienté, auteur et réalisateur parisien dont une grand-mère est égyptienne et l'autre polonaise, qui filme "pour ne pas oublier et pour transmettre". Il suit sa grand mère égyptienne dans sa cuisine et la regarde réaliser la recette et parler de tout et de rien, avant qu'elle ne lui remplisse le cabas de provisions.

(suite après le saut)

jeudi 29 septembre 2016

Va pas falloir se défiler





Côté face, la tranquille décontraction du créateur d'une des plus grandes maisons de couture de France.
Easy peasy, assurance, tranquillité. Tout roule.


(Ta dam, après le saut..)

lundi 26 septembre 2016

Curly Wurly



Catalogue Bon Marché 



Je ne sais pas si c’est un retour à la nature, un ras le bol du brushing, le retour des coupes afros, l’intense période de mousson humide de début d’été, le génie marketing des grandes marques jamais à court d’innovation pour renouveler les linéaires ou le seul cycle de la mode qui va et revient.

Il ne vous pas échappé qu’un phénomène capillaire d’envergure avait fondu sur nos magazines de rentrée.

Pensez-donc. C’est ma belle-sœur qui va être contente.
La boucle est de retour ! 
La boucle élastique, la petite tête frisée, le court élastique et rebondissant.
Après des années de tyrannies de plaques céramiques, de sérums anti frisottis et de traitements kératine, le mot d’ordre semble être : laissez-les vivre leur nature de tire-bouchon, jetez vos brosses, courez dans les placards de vos mères exhumer leur célèbre peigne à boucle, rejeton transgénique d’une fourchette et d’un râteau, étendard des années 80 :

Si si, celui-ci

(ta dam, la suite après le saut)

jeudi 22 septembre 2016

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin