mercredi 19 novembre 2014

Une femme avec toi, Brigitte

Sylvie Vartan - Crédit inconnu


Oui, moi aussi Brigitte j'ai regardé avidement à la télé pendant des heures ces femmes extra-terrestres, habillées de paillettes, secouer leurs boucles élastiques ou leurs afros magiques en se lovant langoureusement contre des hommes à poils et col pelle à tarte. Je les ai écouté feuler des refrains entêtants que je devinais vaguement sulfureux ou franchement ouh la la pendant que mes parents râlaient, un peu gênés, et que mes frères faisaient mine de préférer leurs rockers énervés.
Comme vous aussi sans doute, j'ai décidé qu'un jour je serais choriste dans les émissions de Maritie et Gilbert Carpentier.

(la suite après le saut)

lundi 17 novembre 2014

La tête dans le sac



Allo Docteur ?
Oui, c'est encore moi, je vais pas vous garder longtemps. Ma powerpointinite ? Oh vous êtes gentil de  demander, écoutez je crois que les choses rentrent dans l'ordre, j'ai même réussi à faire un mémo sur Word l'autre jour. Vraiment ça m'a fait beaucoup de bien vos exercices de méditation de pleine conscience dans le noir et sans couverture wifi. Vraiment, merci beaucoup, j'arrive même à envisager une réunion avec des notes manuscrites. Si si, vraiment, merci. 
(…)
Non, mais aujourd'hui, je suis embêtée parce que je crois qu'il faut que je me rende à l'évidence. J'ai encore une nouvelle manie. Rien à voir avec Internet cette fois ci je vous rassure, non, non, mais je me demande si ce n'est pas pire. 


(la suite après le saut)

mercredi 12 novembre 2014

La vie en plâtre #5 : Un jour ou l'autre c'est sûr




C'est le moment où on se met en tête de trouver un papier peint à fond blanc, avec des motifs pas trop grands façon toile de Jouy revisités Hawaï vintage, où se demande si Dead Salmon va avec Mole's Breath en faisant mine d'oublier que Dead Salmon signifie poisson mort et où on passe toute une après-midi à discuter tubage avec des fumistes dans des zones industrielles gaies comme des zones industrielles.


mardi 11 novembre 2014

La playlist de Jeanne #3 : Fall les feuilles




Pour fêter l'automne, les couleurs fauves et le retour des illuminations de Noël qui font que Paris sera toujours magique, Jeanne nous propose une sélection very parisienne et trendy parfaitement taillée pour les fans de Sofia Coppola, de rêveries au coin du feu et de grands pulls.

Ca me, nous, changera des veilleries qui trainent dans les oreilles depuis l'été.
(Et de la Reine des Neiges, que Marguerite se plait à hurler à plein poumon, bien campée sur se deux jambes face aux fenêtres transformées en miroir, de préférence juste avant le dîner)




lundi 10 novembre 2014

Les livres de cuisine : sélection d'automne





Petit essai de typologisation de la cuisinière par sa bibliothèque :

- la sentimentale qui ne jure que par son manuel de la bonne ménagère de Ginette Mathiot, édition 1954, pages écornées et annotations au Bic dans la marge
- la gloutonne, qui achète les livres de cuisine comme elle collectionnait les figurine Sarah Kay dans la cour du Collège : compulsivement, avec jubilation, et même si elle sait pertinemment qu'elle ne réalisera pas le dizième des recettes présentées
- la fidèle : à son terroir, à un cuisinier qu'elle adule, à un ingrédient ou un plat fétiche qu'elle décline à l'envi et sans jamais se lasser
- la timide qui colle 5 recettes dans un cahier d'écolier et qui ne déroge jamais à ses menus
- la Géo Trouvetout qui invente, qui improvise, parfois sous les yeux vaguement désespérés de ses enfants qui aimerait qu'elle leur cuise des macaronis avec du beurre et du jambon blanc
- l'exotique, qui se plonge dans les recettes d'ailleurs comme elle prendrait l'avion, pour se changer les idées, pour s'évader.
- la ficholâtre, qui a découpé tellement de recettes dans Elle depuis 1985 qu'elle est capable de vous montrer, preuves en main, comment la quiche lorraine a évolué depuis 30 ans
- l'influençable, qui achète le livre de cuisine dont tout le monde parle, et qui, parfois, s'en sert.

Mais la plupart du temps on est tous et toutes un peu tout ça à la fois. 

Alors que l'hiver arrive et que la cuisine va redevenir la pièce la plus chaude de la maison, voici trois livres qui m'ont tapé dans l'oeil au déjeuner (oui, parce que le comble, c'est quand même de trainer sur la Fnac.com pendant le déjeuner)

mercredi 5 novembre 2014

Une tête d'icône

Google Free Icons



Allo Docteur,

Je ne vous dérange pas ? Vous allez bien ? Ah tant mieux.
Moi, oui ça va, enfin pas totalement hein, sinon je ne vous appellerais pas, vous savez ce qu'on dit. Alors, figurez-vous qu'elle est revenue mon affection chronique.

Vous ne vous souvenez plus ? Attendez, vous allez voir.
On la croyait disparue, endormie, assoupie, noyée sous les kilomètres de page Word et Text.
Mais non, elle couvait, la fourbe elle n'était pas loin.

Mais oui, docteur, ma powerpointinite !
Vous vous souvenez ? Ah on en avait bavé pour s'en débarrasser, hein. M'avait fallu un congé maturité à rallonge, des pages et des pages de rédaction au kilomètre pour que ses symptômes disparaissent, pour que j'arrête de double cliquer sur le P de barre d'outil frénétiquement à chaque fois que j'ouvrais mon ordinateur.
Pour un peu j'aurais pu complètement l'oublier.
Jusqu'à la rentrée.

mardi 4 novembre 2014

Cours cours petit BN



California Academy of Sciences on Flickr
J'apprends aujourd'hui dans un article des Echos que les BN deviennent turcs, quittant le giron des britanniques de United Biscuit pour rejoindre le super géant du gâteau Yildiz.

Je me demande ce qui me surprend le plus. Que les BN, inventés à Nantes à la fin du 19ème siècle traversent la Méditerranée ou bien qu'ils aient passé les dernières années de l'autre côté de la Manche sans que personne ne m'aie rien dit, moi, consommatrice carte Gold.

 Est-ce que quelqu'un a au moins expliqué aux nouveaux propriétaires comment on mange les BN ? En séparant les deux parties pour racler la garniture avec les dents avant de tremper les deux morceaux dans du lait froid pour qu'ils deviennent un peu mous mais pas trop ?

Non, parce que c'est important.
On rigole pas avec les BN.



LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin