mercredi 29 octobre 2014

Richard Saja funkyse les indiennes




Pour vous qui trouvez la toile de Jouy un poil ennuyeuse, Richard Saja a la solution. Quelques fils à broder, des références culturelles underground et irrévérencieuses. Et hop Princes et Princesses sont ready pour les dance floors.

Découvert sur le blog de site de papier peint Au Fil des Couleurs (oui, on en est là)






mardi 28 octobre 2014

Imagine Google dans ton corps


Carli Davidson


Totalement effrayant ou vraiment fascinant c'est à vous de décider, les recherches de Google pour améliorer notre santé avancent à pas de géant.
La dernière annonce en date de Google X, le laboratoire de celui qui n'est pas qu'un moteur de recherche mais pas encore maître du monde, est la sortie peut-être dans pas si longtemps que ça d'une petite pilule magique capable de repérer les dysfonctionnements du corps.

Mais comment donc allez vous me dire, les yeux écarquillés et le coeur battant?

Nous apprenons dans Wired ce soir que cette petite pilule planquée dans un costume très banal sera en fait un vaisseau bourré de nano particules qui vont aller se fondre dans le sang pour aller chercher des traces de maladie, telles des chiens de chasse super entrainés. Une fois leur boulot fait, elles enverront leurs informations via un petit appareil extérieur qui transmettra leurs trouvailles par internet au bon docteur prêt à dégainer son ordonnance, avant de disparaitre, entrainées par le flot des flux naturels du corps (hem hem).

Ca parait dingue, mais si on y pense, on se rapproche furieusement de l'aventure intérieure, ce film qu'on pensait super kitsch avec Dennis Quaid et Meg Ryan, tourné dans le trou noir stylistique de la fin des années 80.


PS : bon, vous trouvez mes explications un peu oiseuses ? Je vous l'accorde, je ne suis pas au taquet sur les nano particules et les méthodes de diagnostic avancées. Mais Wired a l'air super au point. Je vous invite donc à aller lire leur article (en anglais) pour éclairer vos esprits scientifiques.







lundi 27 octobre 2014

Surfin' Girls


Sierra Prescott découverte sur le blog tomboy Style


Dingue le nombre de jeunes filles et jeunes femmes qui se déplacent en skate depuis quelques mois.

Des skates très chouettes en plus, colorés et graphiques, qu'elles portent à la main avec nonchalance quand elles s'arrêtent pour s'appuyer contre le mur et refaire le monde le nez au soleil.
Une swaguerie en appelant une autre, généralement elles ont les cheveux souples et au vent et une allure déliée, les jambes interminables dans leur slim usé juste ce qu'il faut et le glow bien healthy de celles qui n'aiment pas trop rester enfermées.

Evidemment on les suit des yeux, évidemment on se dit qu'on aimerait être comme elles et glisser, les mains dans les poches, une tête au dessus de la misère qui use ses semelles sur l'asphalte, tout en faisant mine de ne pas remarquer qu'elles ne sont pas à Honolulu mais au métro 4 septembre ou Guy Moquet.

Ca a l'air tellement simple (alors que nous on se souvient que déjà en patins à roulettes on n'en menait pas large). Et, forcément, on ne peut que noter quand même que généralement la rideuse de l'asphalte ne dépasse pas, allez, 30 ans.  Et que bien souvent et sans faire des figures de frimeuses elles ont l'air de maitriser leur planche. Et que non elles n'ont pas l'air de garçons manqués.

Ce qui ne fait que les rendre plus séduisantes, comme toute chose que l'on n'aura jamais (plus) : l 'aura de la fille la plus populaire de l'école, une médaille aux jeux olympiques, la couronne de Miss France et le  pass pour rentrer en backstage d'un concert de Coldplay.


Go, Go, Girls, vous êtes le sourire de ma journée, même si vous faites mine de ne pas vous en apercevoir.


jeudi 23 octobre 2014

Les gars, y où sont vos shorts ?


Daily Mail

Eh, vous pouvez soupirer devant nos pantalons boyfriends sans forme, nos chaussures plates et nos leggings aux genoux qui pochent, hein. Parce qu'en attendant, depuis des lustres, vous vous acharnez à revêtir des shorts de plus en plus moches pour faire du sport.

Des trucs longs, larges, qui brillent, avec des couleurs qui font saigner les yeux des filles sensibles à l'harmonie et à la paix dans le monde.
Imaginez-vous Steve Mc Queen avec un short de basket des Lakers en 2014 ? Non. Nous non plus.
Jules César en boarding short taille XL ? Nope.

Pensez-y la prochaine fois que vous vous prenez pour Tony Parker à la caisse de Nike.
Et rendez-nous vos jambes.



Un article inspiré par celui de Man Repeller et sa galerie de photos délicieuses.


Fonte des neiges



The Sartorialist

Cerre robe Iris Van Herpen me fait furieusement penser à un glaçon qui fondrait au soleil.

(ou à une armure anti-bousculade dans rame de métro bondée, façon qui s'y frotte s'y déchire la joue)


mercredi 22 octobre 2014

Dans la peau d'un autre


Swildens


Il y a des parfums que l'on sent et d'autres que l'on oublie sitôt posés sur la peau.
Des parfums qui sont si attachés à une personne qu'ils deviennent leur signature olfactive et que plus jamais personne qu'eux ne pourra le porter.
Et puis le parfum feel good qu'on vaporise comme on prend une douche pour avoir le plaisir de le sentir tout au long de la journée.
(pour le bien être de l'entreprise, on vous suggère de le choisir plutôt frais et citronné que capiteux, chargé de patchouli et de poivre de Mongolie)
Ce parfum là a le pouvoir de vous donner une grand coup d'air frais right dans les narines au moment où vous vous y attendez le moins, faisant couler comme un fluide chaud et pétillant dans les veines, pile quand l'inspiration faisait mine de se carapater loin, très loin de votre ordinateur.
Mais attention.
Il ne faut pas le porter tous les jours, au risque de voir s'évanouir son pouvoir magique, mais le réserver à des jours pris au hasard dans le calendrier. Troquer son sillage habituel pour celui de son amoureux ou adopter l'eau fraiche de sa dernière, comme ça, presque par hasard, un matin qui s'annonce joyeux ou triste, stressant ou juste seulement un peu ennuyant.
La garantie de les emporter un peu avec soi sur le chemin de sa journée, sans que personne, ou presque ne s'en rende compte autour.










LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin