mardi 30 avril 2013

Back in 2010






(je fais du nettoyage de boite mail. Nous sommes en janvier 2010 et j'écris à Fanny, qui s'occupe d'un magazine pour femmes enceintes - Egg, pour lui proposer de témoigner - ce que je ferai quelques mois plus tard. Aujourd'hui 3 ans plus tard, il pleut des cordes dehors, et je me dis que je vais garder une trace de ce texte quelque part)


"

Je m'appelle Véronique et j'aurai 40 ans le 12 mars prochain.
Je suis mariée depuis presque 14 ans.

J'habite en banlieue parisienne. 
Je travaille à 90% (tous les jours  
sauf un mercredi sur 2) et j'ai un blog d'humeur  que j'appelle ma soupape.
Je voudrais faire du sport, du chant, du bénévolat et des arts  créatifs et écrire un roman.
En vrai, j'ai fait du stretching pendant 2 ans, je chante sous ma  douche et j'ai arrêté de lire les magazines de déco pour ne plus avoir  envie de tout commencer sans jamais rien faire
J'ai une fille de presque 13 ans qui entre dans l'adolescence, une  autre fille de presque 11 ans qui termine le primaire et un garçon de  7 ans qui vient de découvrir qu'il est un garçon et pas seulement le  gros chouchou à sa maman.
Et je vais accoucher fin mars.
Si on le voulait on pourra écrire bientôt un livre sur "élever un  enfant de la maternité au lycée - les 3 en même temps". 
Les gens nous  disent "pourquoi ?" ou bien "quel courage !".
Nous on s'en fiche. 
On a trainé mais on va l'avoir ce 4ème sans qui la  famille n'était pas tout à fait au complet. 
Et tant pis pour l'écart  d'âge. 
On verra bien.

Je vis cette grossesse complètement différemment des 3 premières. 
Bien  sûr chaque grossesse est un voyage inédit. 
Même si on attendait que ça, c'est quand même à chaque fois un tremblement de terre, un tsunami  d'émotions contradictoires.
Ces 9 mois je les vis un peu en retrait parce que tout me rappelle à  tout moment que j'ai autre chose à faire que de caresser mon ventre en  parlant au smallito en apesanteur qui fait des loopings.
Et puis intensément parce que je sais que c'est la dernière fois,  
parce que mon corps me rappelle sans cesse que je n'ai plus 30 ans et  qu'il faut que j'y pense - au smallito en apesanteur qui fait des  loopings.

Et puis, je sais tout et je ne sais rien.
Je sais tous les basiques : les maux de la grossesse, les  échographies, les examens, le regard des autres dans la rue, la  fatigue et les sautes d'humeur, la péridurale et l'allaitement. 
Je  suis suivie en ville par le gynéco qui m'a suivie les 3 premières fois  et chaque visite mensuelle dure 15 minutes top chrono. 
Tout va bien,  on continue comme ça, on se revoit le mois prochain.
Et le reste, je commence tout juste à m'y plonger avec délices : magazines, livres de prénoms, sites Internet. 

Je suis une maman, une femme,  une femme active, une fashionista et une citoyenne. 
Et je suis  enceinte. 
Et dans moins de 3 mois c'est fini.
A la fin du mois, je vais arrêter de travailler.
Arrêter de travailler et me regarder le nombril.
Constituer un trousseau entièrement neuf et beau parce que je n'ai  plus rien.
Faire de la gym douce et de la natation
Inviter des amis à dîner et suivre les devoirs.
Chercher la poussette idéale et faire la sieste.
Surfer sur Internet et écrire.
"



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin