mercredi 12 novembre 2014

La vie en plâtre #5 : Un jour ou l'autre c'est sûr




C'est le moment où on se met en tête de trouver un papier peint à fond blanc, avec des motifs pas trop grands façon toile de Jouy revisités Hawaï vintage, où se demande si Dead Salmon va avec Mole's Breath en faisant mine d'oublier que Dead Salmon signifie poisson mort et où on passe toute une après-midi à discuter tubage avec des fumistes dans des zones industrielles gaies comme des zones industrielles.








Ca donne des dialogues comme ça :

- "j'adore ce papier peint"
- "Oui, mais ce vert là tu le trouves pas trop présent, je veux dire, un peu envahissant ?"
-" Si tu le vois comme ça, alors on le fait pas, on va l'avoir tous les jours sous les yeux"
- "Pourtant c'est vrai que c'est joli sur le mur comme ça"
- "T'as raison c'est sans doute un peu trop vert"
- "bon, on retourne au magasin et on cherche une autre idée"

- "Alors le Green Blue on le met sur les murs et les plinthes ou seulement les murs ?"
- "On n'avait pas dit Arsenic ?"


-"Il a dit qu'on a un conduit 20x20 alors qu'il faut du 25x25 mais peut-être que si on passe le test de l'ogive alors c'est bon"
- "Hum Hum"

"Dis, Marguerite, c'est pas toi qui a caché le nuancier Farrow and Ball ?"


Pendant ce temps on essaie de ne poser les yeux que sur les avancées de la semaine en bloquant mentalement toute vision de ce qui reste à faire. Un rayon de soleil, un mur parfaitement préparé, vraiment très bien préparé, même une amorce de placard nous ravissent les yeux comme un bon gros éclair au chocolat.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin