mercredi 25 février 2015

La vie en plâtre épisode #659 : compte à rebours


Le blog de la vie 0 défaut Le dans La

Un jour ou l'autre on décide de fixer la date du retour au bercail.
Clap clap, applaudissements, danse de la joie.

Enfin
Adieu à l'odeur de plâtre frais du mari rentrant le soir à pas d'heure "après un petit tour à la maison pour voir"
Adieu à la glace à la vanille made in China de la Cafet IKEA qu'on avale en attendant que son numéro passe de "en attente" à "en préparation".
Adieu aux catalogues Lapeyre, aux vendeurs de cuisine, aux rayons carrelage au fond d'impasses mal pavées.
Adieu aux appels de fonds à la banque et aux fournisseurs qui râlent parce que c'est trop long
Adieu aux dialogues mono-tâches, mono-sujets à base de profondeur des placards de cuisine et choix du sol du bureau


(la suite après le saut)


Pour un peu on en oublierait le déménagement retour et la kyrielle de cartons qui va avec, les sacs poubelle king size et la découverte des tas de livres qu'on avait mis tout au fond tout au fond du garde meuble. Juste à côté de la lampe déco 60's défraichie qui tout à coup va détonner dans le salon blanc et des meubles qu'on ne sait plus où mettre rapport au fait qu'on a abattu tout plein de murs qui les abritaient.

Pour un peu on en oublierait la drôle de période qui s'ouvre à nous. Celle où on va devoir apprivoiser notre chez nous qui ne l'est plus vraiment tout en l'étant encore plus puisqu'on a tout choisi, de la couleur des murs à la forme du robinet de cuisine.

Un peu comme un enfant retrouve son doudou fraichement lavé. Il sent bon la Soupline fraîcheur de printemps et il a le poil frais et presque doux. Il a la même tête, quoiqu'un peu ébouriffée, c'est doudou, indubitablement. Mais sans son odeur, ses noeuds, sa bave séchée et le creux sous le cou, là où l'enfant met son pouce pour s'endormir.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin